Raymond Barre avait caché près de 11 millions de francs chez Credit Suisse

mercredi, 03.07.2019

Ancien premier ministre français, Raymond Barre aurait caché au fisc 11 millions de francs, révèle le Canard enchaîné. Ses héritiers ont attendu 2013 pour régulariser les avoirs d'un compte non déclaré chez Credit Suisse.

MH

Décédé en 2007, les héritiers de Raymond Barre ont également omis de déclarer cette somme à l'administration française jusqu'en 2013.(Keystone)

Selon l'hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné, l'ancien Premier ministre apôtre de la rigueur, Raymond Barre, avait caché chez Credit Suisse à Bâle près de 11 millions de francs suisses. 

Décédé en 2007, les héritiers de Raymond Barre ont également omis de déclarer cette somme à l'administration française jusqu'en 2013. Les impôts ont alors été alertés par un informateur qui leur a transmis des éléments sur le compte suisse, explique le journal français. Le Parquet national financier a été saisi pour blanchiment de fraude fiscale et une information judiciaire a finalement été ouverte en 2016 après une deux années d'enquête préliminaire. 

"A côté, Jérôme Cahuzac fait presque figure de petit joueur", peut-on lire dans le journal français qui rappelle la condamnation en appel à quatre ans de prison ferme en mai 2018 pour avoir dissimulé 600.000 euros, d'abord placés à UBS, puis à la banque genevoise Reyl&Cie, et enfin à la banque Julius Baer à Singapour. 

Raymond Barre aura accumulé à sa mort un patrimoine net évalué à plus de 13 millions d’euros. Sa résidence de Saint-Jean-Cap-Ferrat, ses comptes en Francs et ses avoirs boursiers, compris. Une somme surprise, car selon le journal français, "les fonctions successives de Raymond Barre, professeur d'université, commissaire européen, chef du gouvernement, député et maire, ne permettaient en aucun cas d'accumuler autant de millions".






 
 

AGEFI



...