MCH dément que son futur salon horloger soit localisé à Lausanne

mardi, 19.05.2020

La manifestation qui succéderait au salon horloger bâlois Baselworld pourrait s'appeler "Swiss Watch Week", selon le site spécialisé WatchPro.

MCH doit communiquer d'ici l'été sur le nouveau concept et les dates auxquelles le salon se tiendra. (Keystone)

Alors que MCH prévoit une refonte de l'ex-Baselworld, notamment au niveau de son format, le site spécialisé WatchPro croit savoir que la manifestation appelée à succéder au salon horloger bâlois pourrait se tenir à Lausanne. Elle pourrait dans la foulée adopter un nouveau nom, à savoir "Swiss Watch Week". MCH Group a qualifié ces "rumeurs" de fausses.

Une certitude demeure pour l'heure, MCH a en effet fait enregistrer la marque "Swiss Watch Week" auprès de l'Institut fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI). Selon WatchPro, un site internet en langue anglaise, l'organisateur de Baselworld aurait bloqué des dates début avril 2021 au Palais de Beaulieu à Lausanne.

Mardi soir, MCH a publié une réaction dans laquelle il qualifie les informations de la plateforme WatchPro de "diffusion peu sérieuse de rumeurs". La date et l'emplacement de la future foire horlogère ne sont pas encore déterminés, mais, du point de vue actuel, on peut exclure qu'elle se déroulera à Lausanne, selon MCH.

Face à la défection des grandes marques horlogères annoncée en avril, MCH avait annoncé, début mai, la fin de Baselworld et le développement d'un nouveau concept pour le salon horloger et joailler. MCH avait alors indiqué que "l'édition 2019 de Baselworld était la dernière" à se tenir sous cette forme. A la suite de la propagation du coronavirus, Baselworld 2020, avait été reporté à janvier 2021 mais l'organisateur a annulé l'édition de l'année prochaine.

MCH doit communiquer d'ici l'été sur le nouveau concept et les dates auxquelles le salon se tiendra. Plusieurs villes pourraient être retenues pour l'organisation du salon.

Grand-messe du secteur horloger, Baselworld, qui s'est trouvé confrontée à une érosion du nombre de ses exposants depuis plusieurs d'années, a vu la crise s'aggraver ce printemps, lorsque les marques horlogères importantes qui y participaient encore ont décidé de se retirer. Rolex, Tudor, Patek Philippe, Hublot, Zenith, Tag Heuer, Bulgari, Chopard et Chanel ont décidé d'exposer leurs nouveautés à Genève, parallèlement au salon Watches & Wonders (ex-SIHH) prévu en avril.

En 2018, le retrait du groupe Swatch avait déjà mis Baselworld dans une situation très difficile. (awp)

 

 






 
 

AGEFI



...