Bond des commandes et des revenus pour Stadler Rail en 2019

vendredi, 31.01.2020

Alors que les entrées de commandes ont bondi de 60% au regard de 2018 à plus de 5 milliards de francs, Stadler Rail a vu ses revenus s'envoler de pas loin de deux-tiers en 2019.

Stadler Rail anticipe une nouvelle progression à deux chiffres de ses revenus.(Keystone)

Stadler Rail a poursuivi sa croissance l'an dernier. Alors que les entrées de commandes ont bondi de 60% au regard de 2018 à plus de 5 milliards de francs, le fabricant de matériel ferroviaire thurgovien a vu ses revenus s'envoler de pas loin de deux-tiers (60%) à 3,2 milliards. La marge opérationnelle Ebit est attendue en baisse à 6%.

Selon les chiffres provisoires dévoilés vendredi, les commandes ont atteint un niveau inédit, tout comme le carnet d'ordres, précise le groupe établi à Bussnang. Celui-ci note que les affaires de services et de maintenance ont nettement dépassé les attentes, les contrats signés ayant atteint 800 millions de francs.

En revanche, le chiffre d'affaires, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit), ainsi que la marge correspondante se sont révélées inférieurs aux propres attentes de l'entreprise. Stadler Rail attribue le phénomène aux investissements consentis dans de nouvelles technologies, notamment dans le domaine de la traction, les batteries ainsi que le développement d'un nouveau modèle de tramway.

Ces dépenses incluent aussi des surcoûts pour certains projets, dont en particulier celui avec la compagnie de chemins de fer britannique East Anglia, ainsi que des effets de changes défavorables notamment pour les couronnes norvégienne et suédoise, poursuit Stadler Rail.

De plus, le groupe a vu son effectif fortement progresser, soit de près d'un quart à quelque 10'500 emplois à temps plein en moyenne.

L'an dernier, Stadler Rail a livré au total 444 compositions, dont les trains à grande vitesse Giruno pour les CFF, un volume en hausse de 80%. Si le résultat d'exploitation Ebit a aussi progressé, la marge correspondante de 6% reste elle inférieure à celle affichée en 2018.

Les retards intervenus dans le projet avec East Anglia ont fortement pesé sur la performance. Les coûts de commercialisation ont aussi dépassé les attentes, reflet de la forte hausse des commandes. Selon les dernières estimations de l'entreprise, le conseil d'administration entend proposer aux actionnaires le versement d'un dividende de 1,20 francs par action, soit un montant total de 120 millions de francs.

Evoquant l'exercice en cours, Stadler Rail anticipe une nouvelle progression à deux chiffres de ses revenus. Mais le haut niveau des investissements ainsi que des charges supplémentaires vont encore peser sur les marges. Le groupe confirme dans la foulée ses objectifs financiers à moyen terme.

Les résultats détaillés et audités de l'exercice 2019 seront dévoilés le 5 mars prochain.(awp)






 
 

AGEFI




...