Airopack creuse ses pertes au premier semestre

lundi, 01.10.2018

Airopack a enregistré une perte nette de 23,5 millions d'euros au premier semestre malgré des revenus en hausse.

L'entreprise est passée d'une soixantaine d'employés mi-2016 à 180 à mi-2018. (keystone)

Le producteur de récipients sous pression Airopack a creusé ses pertes au premier semestre, principalement en raison de coûts de financements et d'amortissement plus élevés. Malgré tout, la société a vu sa production et ses revenus augmenter sur la période, a-elle indiqué lundi.

La perte nette s'est inscrite à 23,5 millions d'euros, contre 19,5 millions un an plus tôt. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) est également resté dans les chiffres rouges à 11,2 millions, contre 10,4 millions auparavant.

Après la mise en service de la nouvelle usine de Waalwijk aux Pays-Bas en 2017, des changements ont eu lieu dans la production et dans l'organisation des activités au premier semestre. La société rappelle que la structure est passée d'une soixantaine d'employés mi-2016 à 180 à mi-2018.

Malgré la piètre performance sur le plan de la rentabilité, la société a enregistré une hausse des ventes de 25% à 14,8 millions. La société a produit 22 millions d'aérosols, soit une progression de 21% sur un an. Les charges ont de leur côté bondi de 16,8% à 26,0 millions d'euros.

En février, Airopack a finalisé l'acquisition de Scholle IPN Equipment, qui a été rebaptisé Airofiller Equipment Solutions. Cela lui permettra d'assurer les capacités de production nécessaires pour répondre à une solide demande, détaille-t-elle.

Dans le cadre de son refinancement, le conseil d'administration a approuvé un prêt relai de 10 millions arrivant à échéance fin décembre.

Au second semestre, les ventes et la production devraient continuer à progresser. Airopack table sur un Ebitda positif sur une base mensuelle, dès fin 2018. Le seuil de rentabilité devrait être atteint à partir des 100 millions d'aérosols produits et vendus.

Par ailleurs, André de Oliveira a été nommé directeur des opérations (COO) au 1er octobre. (awp)






 
 

AGEFI



...