Agnès Petit : la nouvelle star du béton

mardi, 25.08.2020

Xavier Comtesse *

Xavier Comtesse

La quatrième révolution industrielle passe par les imprimantes 3D. La crise sanitaire occasionnée par le virus Covid-19 en a révélé tout le potentiel au grand publique avec la souplesse et la performance des imprimantes 3D: masque de protection, poignée de porte sécurisée, bricolage des respirateurs, pièce de rechange pour le matériel hospitalier, etc. ont fait la « une » des reportages télévisuels.

La fabrication « additive » chez les professionnels en opposition à la fabrication « soustractive » consiste à couper dans la matière et présente l’extrême avantage de façonner depuis le début les éléments à fabriquer.

Par couches successives, on « monte » en quelque sorte les objets. Après plus de 150 ans où l’industrie a perfectionné les techniques pour extirper de la matière à la matière, voilà une ère totalement nouvelle où celle-ci sera ajoutée à de la matière. Les machines 3D sont fascinantes. Elles sont magnifiques à voir. Mais si l’on construit une maison en béton 3D, alors cela devient encore plus spectaculaire.

L’impression 3D avec l’Internet des Objets, le Big Data et l’Intelligence artificielle fait partie de la panoplie du parfait entrepreneur de la 4e révolution industrielle. En Suisse Romande, ils sont plusieurs centaines à avoir franchi le pas décisif de la révolution numérique. La crise sanitaire du Covid-19 vient de leur donner raison. Ils prospèrent en tant de crise. Impensable !

C’est la spécialité d’Agnès Petit, lauréat du Prix « The Shapers 2020 », diplômée de l’EPFL qui a lancé son entreprise Mobbot dans le canton de Fribourg, il y a seulement quelques années. Elle vient de lever des fonds pour poursuivre son aventure entrepreneuriale à succès. C’est la chose la plus surprenante: on peut intéresser au plus haut point les investisseurs même en pleine crise avec de la bonne technologie, des bonnes personnes et une bonne vision. C’est ce que Klaus Schwab, fondateur du WEF, nomme le « Grand Reset ».

Discussion avec cette ingénieure innovante.

Comment décrire au mieux votre innovation ?

Mobbot développe et exploite des plateformes robotisées et automatisées d’impression 3D de béton. Notre technologie permet aux entreprises de construction de fabriquer des éléments non standard grâce à une technique de projection de béton brevetée. Il permet de réduire le temps de fabrication d’éléments non standards de 3 jours à 1 heure.

Quelle attitude doit avoir un innovateur ?

De la résilience et de la persévérance. Je pense que les vrais innovateurs sont ceux qui se confrontent aux résistances de l’environnement, rebondissent lors d’échecs, persévèrent dans leur vision. C’est ainsi qu’ils font passer leurs idées, en nageant à contrecourant d’une certaine manière.

Innover en temps de crise… c’est comment ?

Dans un premier temps, lorsque toutes les contraintes arrivent simultanément et que les idées se bousculent.

C’est en tant de crise, qu’on développe toutes sortes de stratégie d’évitement d’obstacles et que l’on se focalise sur l’essentiel, je pense.

Pour mon team et moi, la crise a été synonyme d’une très intense activité. En effet, nous avons eu de nombreuses demandes de nouveaux clients, avons conclu une importante étape de financement et opéré de grands changements opérationnels.

* Manufacture Thinking






 
 

AGEFI



...