Altice vend deux filiales en Suisse après des résultats décevants

vendredi, 01.12.2017

Afin de restaurer la confiance de ses actionnaires et investisseurs après des résultats décevants, le français Altice vend à Infravia deux filiales suisses d'une valeur entreprise de 183 millions d'euros.

Le centre de donnés Green Datacenter situé à Lupfig, dans le canton d'Argovie, est concerné par la vente.(Keystone)

Le groupe de télécoms et de médias français Altice, chahuté en Bourse depuis un mois, a annoncé un accord pour la vente de deux filiales en Suisse d'une valeur d'entreprise de 183 millions d'euros (214 millions de francs) à la société d'investissement parisienne InfraVia Capital Partners. Le montant de la transaction correspond à près de dix fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté.

La transaction, anticipée la semaine dernière par le quotidien économique Les Echos, devrait être finalisée début 2018. Elle concerne le fournisseur d'accès à internet Green.ch, basé à Brugg, et le centre de donnés Green Datacenter, à Lupfig dans le canton d'Argovie.

Le géant coté à la Bourse d'Amsterdam - et à Wall Street depuis juin - espère par des cessions d'actifs restaurer la confiance de ses actionnaires et des investisseurs, inquiets depuis la publication de résultats jugés décevants début novembre et la dégringolade boursière qui a suivi.

La situation a mené au débarquement du directeur général (CEO) Michel Combes au profit de l'actionnaire historique d'Altice, le magnat franco-israélien Patrick Drahi.

Pour apaiser les marchés, ce dernier a affirmé que la dette du groupe, qui a multiplié les acquisitions ces dernières années et est désormais endetté à près de 50 milliards d'euros, "est sécurisée à 85% à taux fixe" et que "le premier remboursement majeur n'arrivera qu'en 2022".(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...