Revenus et rentabilité en hausse pour Swissport

mercredi, 05.09.2018

Affichant des revenus en hausse, le spécialiste des services d'assistance au sol dans les aéroports Swissport, contrôlé par le conglomérat chinois en difficulté HNA, a vu son excédent brut d'exploitation s'envoler de plus d'un tiers sur un an.

Swissport a aussi tiré profit de la croissance du nombre de passagers de ses compagnies aériennes clientes.(keystone)

Swissport a réalisé de bonnes affaires au premier semestre. De janvier à fin juin, le chiffre d'affaires a progressé de 4,1% à 1,4 milliard d'euros (1,56 milliard de francs), a indiqué mercredi l'entreprise établie à Zurich.

Outre la croissance organique, la hausse des revenus reflète aussi l'acquisition en mars dernier d'Aerocare, numéro un des services d'assistance au sol en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Swissport a aussi tiré profit de la croissance du nombre de passagers de ses compagnies aériennes clientes, avec une progression de 10% à 132 millions. Dans l'activité principale des services d'assistance au sol, tels que l'enregistrement des passagers et de leurs bagages, les revenus se sont étoffés de 3,4% à 1,2 milliard d'euros.

Dans le domaine du fret, les volumes ont augmenté de 5% à 2,3 millions de tonnes. Le chiffre d'affaires s'est accru de 7,3% à environ 300 millions d'euros. Côté rentabilité, Swissport indique avoir en outre bénéficié de la restructuration des activités les moins performantes.

Remboursement d'un emprunt

Swissport avait récupéré en mai 100 millions de dollars (96 millions de francs au cours actuel) auprès de sa maison-mère chinoise HNA. Le géant de l'Empire du Milieu avait remboursé cette somme dans le cadre d'un prêt de 360 millions d'euros que lui avait octroyé Swissport et arrivé alors à échéance. L'entreprise zurichois avait accepté de reporter de cinq mois le délai échu pour le restant de la somme due, soit près de 290 millions d'euros intérêts, et pénalités compris.

Les fonds rétrocédés seront utilisés pour refinancer de manière anticipée une partie des crédits à termes contractés par Swissport. Ils viendront ainsi alléger un ratio d'endettement net représentant près de 5 fois l'excédent brut d'exploitation.

HNA, dont le président et fondateur Wang Jian est décédé en juillet en France à la suite d'une chute accidentelle, détient toujours, outre Swissport, deux autres fleurons helvétiques issus de l'ex-compagnie aérienne Swissair: le spécialiste zurichois de la restauration de bord Gategroup et celui, également basé à Zurich, de la maintenance d'avions SR Technics. Trois unités que le géant chinois cherche à céder, mais dont le prix semble rebuter les repreneurs éventuels.

Bâti autour de la compagnie aérienne Hainan Airlines, HNA, actif dans des domaines aussi variés que l'immobilier, le tourisme, les services financiers ou l'aviation, se trouve depuis plusieurs mois dans le collimateur des autorités chinoises, qui le pressent de réduire son important endettement. Le conglomérat s'est donc lancé dans une vaste entreprise de vente d'actifs. Swissport, Gategroup et SR Technics figurent sur la liste.

Cessions difficiles

Toutefois, selon plusieurs spécialistes, HNA n'est pas prêt à solder ses atouts. Les investisseurs potentiels veulent de leur côté profiter de l'urgence dans laquelle se trouve le groupe chinois et rechigneraient à accepter le prix demandé.

Le rachat du groupe de restauration à bord Gategroup remonte à 2016, tout comme l'acquisition du spécialiste de la maintenance des avions SR Technics. HNA s'était emparé du fournisseur de services aéroportuaires Swissport en 2015. Il en détient 80%, les 20% restants étant propriété la société émiratie Aerospace Holding Company.

Swissport, ex-filiale de feu Swissair, a déjà changé plusieurs fois de mains. En février 2002, la défunte compagnie nationale, à la suite de sa débâcle, avait vendu le groupe d'assistance au sol à la société d'investissements britannique Candover pour 580 millions de francs.

Trois ans plus tard, cette dernière avait ensuite revendu ses parts au groupe espagnol de construction et de services associés Ferrovial pour 520 millions de francs. En 2010, l'entreprise espagnole revendait à son tour le groupe zurichois d'assistance au sol à la société d'investissements française PAI Partners pour près de 900 millions de francs, qui l'a cédé cinq ans plus tard à HNA dans le cadre d'une transaction valorisant Swissport à 2,73 milliards.(awp)






 
 

AGEFI



...