Aevis Victoria améliore sa rentabilité en 2019, mais renonce au dividende

vendredi, 27.03.2020

Aevis Victoria a vu ses recettes et sa rentabilité rebondir en 2019. Le chiffre d'affaires total a bondi de 42% à 933,2 millions de francs.

Antoine Hubert, administrateur délégué du groupe Aevis Victoria.(Keystone)

Aevis Victoria a vu ses recettes et sa rentabilité rebondir en 2019, sous le coup notamment des cessions effectuées l'année dernière. Face aux incertitudes provoquées par la pandémie de coronavirus, le groupe de cliniques privées et d'hôtels s'est déclaré incapable de formuler des objectifs et renonce à verser un dividende.

Le chiffre d'affaires total a bondi de 42% à 933,2 millions de francs, porté notamment par la vente d'une participation dans Infracore qui a contribué à hauteur de 199,4 millions et la cession de Générale-Beaulieu Immobilière (22 millions), a détaillé vendredi le groupe fribourgeois dans un communiqué. Ces cessions ont également soutenu la rentabilité en 2019. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a été multiplié par près de quatre à 266,5 millions de francs et l'excédent d'exploitation (Ebit) par plus de dix à 179,1 millions. La marge opérationnelle a été propulsée à 21,2%, après seulement 2,9% en 2018.Quant au résultat net, il est revenu en zone bénéficiaire à 173,7 millions de francs, après une perte nette de 6,6 millions l'exercice précédent.

Face à la pandémie de Covid-19, la direction s'est déclarée dans l'incapacité d'évaluer les effets sur ses activités provoqués par les mesures sanitaires destinées à endiguer la propagation du virus. Dans l'immédiat et pour préserver ses liquidités, le groupe renonce à verser un dividende au titre de 2019, après une rétribution
de 1,10 franc par titre l'année précédente.(awp)






 
 

AGEFI



...