Addex a vu ses liquidités fondre de 30% au premier trimestre

mercredi, 20.05.2020

La perte nette d'Addex Therapeutics s'est accentuée de 1,2 million de francs, à 3,4 millions de francs, au premier trimestre. Les liquidités ont diminué de 30% sur un an à 27,1 millions de francs.

Le laboratoire genevois est coté au Nasdaq depuis janvier. (Keystone)

Le laboratoire genevois Addex Therapeutics a accru sa perte au premier trimestre sur un an et vu ses liquidités diminuer, en raison notamment de l'augmentation des coûts de recherche et développement.

La société basée à Plan-les-Ouates a fait part de revenus, provenant en majorité de contrats avec les clients, de 952'000 francs sur les trois premiers mois de l'année, gonflant de 35%, selon le communiqué paru mercredi.

Les dépenses en recherche et développement ont pris l'ascenseur, augmentant de plus de 40%, à 3,6 millions de francs, en raison d'une hausse des coûts externalisés liés au programme sur le dipraglurant.

La perte nette s'est accentuée de 1,2 million de francs, à 3,4 millions de francs. Les liquidités ont diminué de 30% sur un an à 27,1 millions de francs à fin mars.

La société, cotée au Nasdaq depuis janvier, indique que l'étude pivot sur le traitement expérimental dipraglurant, contre la dyskinésie induite par les traitements à la lévodopa administrés aux malades de Parkinson, "est prête à commencer" avec les patients. Elle est soumise à la levée des restrictions du système de santé américain liées au coronavirus. (awp)






 
 

AGEFI



...