Les futurs pères auront dix jours de congé dès le 1er janvier

mercredi, 21.10.2020

A partir de 2021, les pères pourront prendre un congé paternité de dix jours dans les six mois suivant la naissance.

Comme le congé maternité, celui pour les pères est financé par les allocations pour perte de gain (APG). (Keystone)

Le congé paternité de deux semaines entrera en vigueur le 1er janvier 2021. Le Conseil fédéral a fixé la date mercredi. Le projet a été soutenu par 60,3% de la population lors des votations du 27 septembre dernier.

Le texte fixe un congé de dix jours. Ces jours seraient à prendre dans les six mois suivant la naissance, soit en bloc, soit sous forme de journées isolées. Les vacances ne pourront pas être réduites.

Comme le congé maternité, celui pour les pères est financé par les allocations pour perte de gain (APG). L'indemnité correspond à 80% du salaire, mais au maximum 196 francs par jour. L'allocation maximale pour les deux semaines sera de 2744 francs. Les APG passeront de 0,45% à 05,%.

Pour avoir droit au congé, le père doit exercer une activité lucrative au moment de la naissance, soit en tant qu'employé soit en tant qu'indépendant. Il doit avoir été assuré durant les neuf mois précédant la naissance de l’enfant et avoir exercé une activité lucrative durant au moins cinq mois.

Les pères au chômage ont aussi droit à l'allocation. Celle-ci pourra être demandée une fois que le congé aura été pris dans son intégralité et les indemnités seront versées en une seule fois.

L'allocation de paternité ne s'éteint pas en cas de reprise de l'activité lucrative comme c'est le cas de l'allocation de maternité. En cas d'hospitalisation du nouveau-né pendant au moins trois semaines, les pères ne pourront pas retarder le début du versement de leur allocation. (awp)






 
 

AGEFI



...