Bourse Zurich: Nestlé en unique bouée contre une nouvelle vague de panique

vendredi, 24.04.2020

À l'ouverture, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,59% à 9570,05 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,86% à 1374,65 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,45% à 11'837,96 points.

Le colosse veveysan Nestlé (+1,3%) pouvait s'appuyer sur une croissance organique sensiblement supérieure aux projections des analystes sur les trois premiers mois de l'année.

La Bourse suisse faisait face à un regain de méfiance, après avoir bouclé la session précédente sur des pertes marginales. La bonne tenue du paquebot alimentaire Nestlé ne suffisait pas à contrebalancer un regain de prudence marqué sur les autres composantes de l'indice phare de la place zurichoise.

A 09h09, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,59% à 9570,05 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,86% à 1374,65 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,45% à 11'837,96 points. Sur les trente principales valorisations, seule la plus lourde d'entre elles prenait de la hauteur.
Le colosse veveysan Nestlé (+1,3%) pouvait s'appuyer sur une croissance organique sensiblement supérieure aux projections des analystes sur les trois premiers mois de l'année.
Les poids lourds pharmaceutiques Roche (-0,2%) et Novartis (-1,5%) reculaient en ordre dispersé.

La lanterne rouge revenait à Credit Suisse (-2,5%), qui effaçait ainsi ses gains de la veille réalisés sur fond de résultats trimestriels. UBS cédait 1,6% et Julius Bär 1,1%.
Sur le marché élargi, BB Biotech (-1,5%) a essuyé une lourde perte sur les trois premiers mois de l'année.

Ascom (+0,7%) profitait mollement du renouvellement d'un contrat outre-Manche. Dufry (+4,1%) a placé avec succès son convertible annoncé la veille.
Compagnie financière traditions reculait de 0,9%, malgré un premier trimestre porteur.
Metall Zug grappillait 0,3%, qui a complété la liste des futurs administrateurs pour V-Zug en voie d'autonomisation.

Huber + Suhner n'avait encore pas été traité. Le spécialiste de la connectique a ravalé ses ambitions pour l'année en cours et annoncé l'introduction du chômage partiel dès le mois de mai.(AWP)






 
 

AGEFI



...