Bourse Zurich: les indices se heurtent à un rupteur en entame de semaine

lundi, 17.08.2020

À l'ouverture, le SMI égarait 0,13% à 10'148,57 points. Sur les trente principales valorisations, quinze reculaient, six tergiversaient et neuf progressaient.

(Keystone)

La Bourse suisse virait au rouge lundi dans les premiers échanges, après une éphémère tentative de rebond à l'ouverture. Le recul essuyé en fin de semaine dernière n'a pas empêché les indices de naviguer toujours à des niveaux élevés, dans un contexte de pandémie persistante notamment.

"Il semble que se multiplient les craintes (...) que les économies ont atteint les limites de leurs capacités avant même l'arrivée d'une seconde vague de contaminations et alors qu'approche l'automne", souligne Michael Hewson.

Le Japon a essuyé une chute historique du produit intérieur brut au deuxième trimestre et revu à la baisse le rebond de sa production industrielle en juin. Au pays du Soleil levant, le Nikkei s'acheminait vers une clôture en baisse sensible pour sa première séance de la semaine.

A 09h15, le SMI égarait 0,13% à 10'148,57 points, le SLI 0,14% à 1554,18 points et le SPI 0,15% à 12'614,72 points. Sur les trente principales valorisations, quinze reculaient, six tergiversaient et neuf progressaient.

Roche (+0,1%) a obtenu au cours du week-end un feu vert aux Etats-Unis pour Enspryng (satralizumab), contre les troubles du spectre de la neuromyélite optique (NMOSD). Les deux autres poids lourds Nestlé et Novartis (-0,2% chacun) pesaient sur la
tendance.

Si aucune activité n'était à signaler aujourd'hui du côté des valeurs vedettes, Schweiter Technologies (porteur +5,8%) sortait du

lot sur le marché élargi, visiblement dopé par une résistance remarquée de sa rentabilité sur les six premiers mois de l'année. Autre producteur de matériaux composites, Gurit (porteur -0,9%) a aussi fait état d'une première moitié de 2020 radieuse.

L'équipementier de laboratoire Tecan (+2,5%) profitait visiblement du relèvement de son objectif de cours par UBS, sur la base des résultats intermédiaires diffusés la semaine dernière.

Désormais indépendants l'un de l'autre, Metall Zug (-0,4%) et V-Zug (+3,4%) ont fait état de performance semestrielles contrastées. L'ancienne maison-mère n'a que modérément réduit ses pertes, quand son ex-filiale d'appareils électroménagers a démultiplié sa rentabilité.

Le producteur de compléments alimentaires à base de produits laitiers Hochdorf (-5,2%) est parvenu à maintenir sa rentabilité opérationnelle dans le vert au 1er semestre.
Le biennois Mikron a revu ses plans de cessions de sites à Berlin et en Lituanie et s'apprête à restructurer dans la capitale allemande.(awp)






 
 

AGEFI



...