Bourse Zurich: le SMI entame la semaine du bon pied

lundi, 07.09.2020

Le SMI a réussi à repasser la barre des 10'300 points lundi mais a terminé juste sous ce niveau.

La quasi-totalité des valeurs vedettes montait ce lundi à l'ouverture. (Keystone)

La Bourse suisse a bien commencé la semaine. La séance s'est déroulée dans le calme, en l'absence de Wall Street pour cause de jour férié aux Etats-Unis. Le SMI a connu un progression assez linéaire, à part en tout début de séance. Il a réussi à repasser la barre des 10'300 points mais a terminé juste sous ce niveau.

Les récentes données macroéconomiques ont soutenu les marchés des actions. "Alors que l'incertitude demeure quant aux risques croissants pour l'emploi et à l'assèchement des mesures de relance, de nombreux investisseurs semblent spéculer sur le fait que l'économie européenne pourrait être plus résistante que d'autres zones économiques", ont souligné dans une note les analystes d'Activtrades.

Les investisseurs suivront jeudi les annonces de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Ils s'attendent à un ton accommodant et à de nouvelles mesures de relance de la part de la présidente de l'institut de Francfort, Christine Lagarde.

Le SMI a terminé sur un gain de 1,43% à 10'297,80 points, avec un plus haut à 10'341,87 et un plus bas à 10'204,42. Le SLI a pris 1,54% à 1566,37 points et le SPI 1,32% à 12'792,68 points. Les 30 valeurs vedettes ont fini dans le vert.

Temenos (+4,7%) est monté sur la plus haute marche du podium, devant Sonova (+2,8%) et Lonza (+2,7%).

Egalement recherché, Swiss Life (+2,3%) a été soutenu par un relèvement de recommandation à "neutral" avec augmentation d'objectif de cours par JPMorgan. Ce dernier a aussi relevé l'objectif de cours de Zurich Insurance (+1,5%) et confirmé "overweight".

A la veille de ses résultats semestriels, Partners Group (+1,4%) a aussi eu les faveurs des investisseurs. Selon des courtiers, ces derniers parient sur de bons chiffres.

Les plus mauvaises performance du jour reviennent à Kühne+Nagel (+0,3%), Nestlé (+0,4%) et Swisscom (+0,5%).

Les deux autres poids lourds Novartis (+1,7%) et Roche (+1,6%) ont fait mieux.

Novartis a indiqué avoir observé une réduction des taux d'exacerbation de l'asthme plus marquée avec un dosage élevé de son Enerzair Breezhaler qu'avec un dosage moyen, en administration quotidienne unique dans les deux cas sur une période de 52 semaines.

Roche a obtenu de l'Autorité sanitaire américaine (FDA) l'homologation de l'anti-cancéreux Gavreto (pralsetinib) pour le traitement chez l'adulte d'un certain type de cancer du poumon. La multinationale avait mis mi-juillet 675 millions de dollars sur la table pour le droit de co-développer et co-commercialiser le pralsetinib du laboratoire américain Blueprinte Medicines.

Les bancaires Julius Bär (+0,8%), Credit Suisse (+0,9%) et UBS (+1,4%) ont aussi fini dans la deuxième moitié du classement.

Sika (+1,7%) n'a pas trop souffert d'une étude de Société Générale qui a abaissé la recommandation à "hold", contre "buy" et confirmé l'objectif de cours. Le chimiste du bâtiment est bien positionné pour croître tant organiquement que par acquisition, a notamment estimé l'analyste.

Sur le marché élargi, Medacta (+3,9%) a inscrit sur les six premiers mois de l'année un bénéfice net de 9,7 millions d'euros, en recul de 14% sur un an. La direction est confiante sur le moyen terme. Le groupe tessinois a adopté des mesures de préservation de ses liquidités, comprenant notamment un gel temporaire des évènements, des voyages et des embauches.

Résistant aux effets de la pandémie, Burkhalter Group (+3,6%) a néanmoins vu sa rentabilité se dégrader fortement au premier semestre. Alors que ses ventes se sont légèrement tassées, le réseau d'installateurs électriques a dégagé un bénéfice net en chute de 81,3% à 1,6 million de francs. Le groupe se veut relativement optimiste pour le deuxième semestre.

Georg Fischer (+3,8%) a profité selon des courtiers d'une étude d'UBS faisant état de données positives sur les débouchés et de son placement en liste des favoris de Credit Suisse parmi les valeurs secondaires. La banque aux deux voiles a relevé l'objectif de cours et confirmé "outperform". (awp)






 
 

AGEFI



...