Le bio va devenir un standard comme le guide Parker dans le monde du vin

lundi, 03.09.2018

A l’heure des vendanges, la cave Jean-René Germanier mise sur la clientèle asiatique et la production biologique pour se développer.

Maude Bonvin

Gilles Besse. L’heure des vendanges a sonné pour l’œnologue et son oncle Jean-René Germanier de la cave du même nom.

«Nous entrons dans une période cruciale. Si nous vendangeons trop tôt ou trop tard, cela se répercutera sur la qualité du vin. Et c’est une année de travail qui part en fumée. Cela se joue parfois à deux ou trois jours d’intervalle», déclare Gilles Besse, co-directeur avec son oncle de la cave...






 
 

AGEFI




...