Les téléphones de ministres britanniques dévoilés

dimanche, 30.09.2018

A la suite d'une faille informatique, les données personnelles dont les numéros de téléphone de ministres britanniques ont été rendus publics.

Les Anglais ont pu ainsi accéder aux données d'inscriptions de membres du parti conservateur dont Boris Johnson. (Keystone)

Une faille dans la sécurité d'une application mobile du Parti conservateur britannique a dévoilé temporairement samedi les données personnelles de ministres et députés tories, dont le numéro de téléphone portable de l'ex-chef de la diplomatie Boris Johnson.

Un porte-parole du Parti conservateur a assuré que le problème avait depuis été "résolu" et que l'application fonctionnait désormais "en toute sécurité".

Selon les médias britanniques, plusieurs ministres, dont certains de premier plan, ont reçu des appels de quidams à la suite de la divulgation de ce problème de sécurité, à la veille de l'ouverture du congrès annuel des Tories dimanche à Birmingham (centre de l'Angleterre).

Dawn Foster, une journaliste du quotidien The Guardian, a été l'une des premières à repérer la faille. Elle a expliqué sur Twitter qu'il suffisait, pour accéder aux données personnelles d'un membre du parti, de se connecter en utilisant l'adresse email qu'il avait utilisée pour s'incrire à ce congrès. Aucun mot de passe n'était requis.

L'application "m'a permis de me connecter en tant que Boris Johnson et m'a directement donné tous les détails utilisés pour son inscription", a-t-elle rapporté.

La photo de profil du ministre de l'Environnement Michael Gove a été remplacée par celle du magnat des médias Rupert Murdoch, son employeur lorsqu'il était journaliste, selon Press Association. L'agence de presse précise que l'application a été conçue par la société australienne Crowd Comms.

Le régulateur britannique chargé de la protection des données personnelles, l'ICO, a annoncé avoir ouvert une enquête.

Lors du précédent congrès annuel des conservateurs en 2017, le discours de clôture de la Première ministre britannique Theresa May avait été marqué par une série de couacs: quintes de toux, irruption d'un comédien lui présentant un formulaire de licenciement et même effondrement des lettres du slogan écrit derrière elle. (awp)






 
 

AGEFI



...