Bourse Zurich: tentative de retour à l'équilibre en fin de matinée

mardi, 18.08.2020

À la mi-journée, le Swiss Market Index (SMI) égarait encore -0,13% à 10'214,91 points. Sur les trente valeurs vedettes, seize reculaient encore, trois oscillaient autour de la ligne de flottaison et onze progressaient.

Sur les trente valeurs vedettes, seize reculaient encore, trois oscillaient autour de la ligne de flottaison et onze progressaient. (Keystone).

La Bourse suisse tentait mercredi à l'approche de la mi-journée de renouer avec l'équilibre, dans l'attente toujours de l'issue mercredi d'une réunion du principal comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) aux Etats-Unis. Si le front des nouvelles macroéconomiques marquait une pause, la saison des résultats intermédiaires a clairement
repris ses droits.

L'économie au pays de l'oncle Sam affiche des symptômes de faiblesse, relève Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote. L'analyste pointe notamment du doigt l'affaissement du dollar et la nouvelle escalade des tensions entre Washington et Pékin.

Les investisseurs seraient bien avisés de se méfier des secteurs susceptibles de faire l'objet de représailles de la part de l'Empire du Milieu, prévient Michael Hewson, de CMC Markets.

A 11h08, le Swiss Market Index (SMI) égarait encore -0,13% à 10'214,91 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,25% à 1560,85 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,07% à 12'6706,16 points. Sur les trente valeurs vedettes, seize reculaient encore, trois
oscillaient autour de la ligne de flottaison et onze progressaient.

Geberit (+1,8%) constituait l'un de ces soutiens, dans la foulée de résultats semestriels meilleurs qu'escompté.

Novartis (à l'équilibre) s'était fait doubler par les autres poids lourds Roche (+0,4%) et Nestlé (+90,2%), après avoir pourtant remporté une manche judiciaire aux Etats-Unis la veille, dans une bisbille autour des brevets pour le Gilenya. La paquebot alimentaire veveysan a annoncé l'ingestion d'un producteur d'alicaments aux Etats-Unis.

Clariant s'envolait de 5,1%, sur fonds d'échos de presse autour d'un éventuel rachat.
Sur le marché élargi, Arbonia (-3,9%) est parvenu à améliorer sa rentabilité sur les six premiers mois de l'année, mais dans une moindre mesures qu'escompté.
Komax abandonnait 2,3% et Huber+Suhner 0,8%, dans la foulée de leurs performances respectives à mi-parcours.

Medartis par contre prenait 7,2%, qui parallèlement à un 1er semestre déficitaire a livré des perspectives de rétablissements plutôt encourageantes.

La liechtesteinoise VP Bank (+1,8%) a essuyé sur la première moitié de l'année un gros correctif de valeur sur un crédit Lombard, qui ne l'a pas empêchée de boucler la période dans le vert.

Huber+Suhner (à l'équilibre) n'a pas échappé à l'impact de la pandémie, mais se veut aussi confiant pour la suite. Schlatter (non traité) a glissé du mauvais côté de la barre.
PSP (+5,1%) a confirmé à mi-parcours que le nouveau coronavirus n'avait guère d'emprise sur la pierre. La rentabilité n'en a pas moins chuté en raison d'un effet de base.(awp)






 
 

AGEFI



...