CEVA: les dernières prévisions des coûts finaux du projet

mercredi, 05.12.2018

À la fin septembre 2018, la prévision des coûts finaux du projet du CEVA reste stable et s’élève à 1'621,4 million de francs. Le Léman Express se déploiera le 15 décembre.

MH

L’avancement global du projet du CEVA a atteint les 94% au mois de décembre 2018.(Keystone)

Le Léman Express se déploiera le 15 décembre 2019. L’achèvement de la liaison permettra la mise en service intégrale du plus grand réseau ferroviaire régional transfontalier d’Europe. En attendant la date fatidique, le point financier sur l’avancée du projet d’après les chiffres du seizième numéro du CEVA trimestriel.

L’avancement global du projet du CEVA a atteint les 94% au mois de décembre 2018. À la fin septembre 2018, la prévision des coûts finaux (base de prix 2008) reste stable et s’élève à 1'621,4 millions de francs. Les risques ont encore significativement baissé, ceci étant dû à l’achèvement de travaux et à la clôture des contrats correspondants, faisant diminuer les incertitudes pesant sur les coûts finaux.

Finances au 30.09.2018 (en millions de francs)

Budget (Base de prix 2008) = 1567

Dépenses = 1453,9

Engagements financiers (y compris dépenses)= 1516,4

Prévision coûts finaux (base de prix 2008) = 1621,4

Prévision coûts finaux (base de prix actuelle)= 1675

Risque = 16

Les travaux d’aménagement des espaces publics autour des gares CEVA - qui sont menés selon les stations par la Ville de Genève ou le service cantonal des Interfaces CEVA - sont en cours. Ils se composent de terrassements autour de la halte de ChampelHôpital, ou fondations pour les nouvelles vélostations de Carouge-Bachet et de Chêne-Bourg.

Du côté de CEVA France, les travaux de rénovation des infrastructures de la gare d'Annemasse se terminent le 9 décembre (allongement et rehaussement des quais existants, création d'un quatrième quai et d'un passage inférieur...). Les travaux liés à la suppression de trois passages à niveau remplacés par des franchissements sécurisés à Etrembières et Reignier-Esery battent leur plein.

En moyenne 158 ouvriers travaillent par jour sur le projet, et 44 entreprises et bureaux y sont impliqués.

Le projet CEVA, acronyme de Cornavin-EauxVives-Annemasse, consiste à réaliser une infrastructure ferroviaire de 16km pour relier le réseau suisse au réseau français. Au total, ce sont 230 km de lignes, 40 trains et 45 gares qui se déploieront sur ce réseau.






 
 

AGEFI



...