Bourse Zurich: ambiance calme après la frénésie de la veille

vendredi, 26.04.2019

A 8h15, l'indice vedette SMI était stable (+0,02%) à 9695,97 points, selon les opérations avant-Bourse compilées par Julius Bär.

Credit Suisse cédait 0,3% alors qu'UBS était stable (+0,04%). Les deux grandes banques ont publié cette semaine leurs chiffres trimestriels, tous deux supérieurs aux attentes malgré les difficultés.

La Bourse suisse semblait reprendre son souffle vendredi au lendemain d'une séance clôturée à proximité des 9700 points, très proche d'un nouveau pic historique. La place zurichoise marchait ainsi dans les traces de Wall Street, qui n'a pas trouvé de direction claire jeudi. La saison des résultats s'est poursuivie en matinée avec Schindler.
Les principaux indices américains ont fini en ordre dispersé jeudi. Le Dow Jones a reculé, en réaction aux chiffres de 3M, alors que le Nasdaq a progressé, porté par Facebook et Microsoft. Le S&P 500 a fini sans tendance, rapportent les spécialistes de Mirabaud Securities.

Le courtier genevois prévoit une ouverture des places européennes sans réelle tendance, dans l'attente de la publication des chiffres de la croissance américaines pour le premier trimestre.
Les résultats d'entreprises US donneront également le "la" dans l'après-midi. American Airlines, Chevron, Colgate-Palmolive ou encore Exxon Mobil figurent au programme.
A 8h15, l'indice vedette SMI était stable (+0,02%) à 9695,97 points, selon les opérations avant-Bourse compilées par Julius Bär. A l'exception de Schindler et Credit Suisse, les valeurs vedettes se paraient de vert.

Schindler souffrait (-1,0%). Le fabricant d'ascenseurs et d'escaliers roulants a subi un recul de son bénéfice net trimestriel, causé par des coûts salariaux et de matières premières en progression. Les ventes se sont cependant enrobées. La performance est contrastée pour Schindler, qui a néanmoins confirmé ses objectifs annuels.
Les poids lourds de la cote Roche, Nestlé et Novartis optaient pour le statu quo. Roche a reformulé pour la quatrième fois son offre préliminaire de reprise du laboratoire américain Spark Therapeutics. Le nouveau délai doit permettre aux autorités d'effectuer les vérifications nécessaires.

Au lendemain de la publication de ses chiffres, Kühne+Nagel (+0,1%) a vu sa recommandation abaissée par la Banque royale du Canada à "sector perform", contre "outperform" précédemment.
Credit Suisse cédait 0,3% alors qu'UBS était stable (+0,04%). Les deux grandes banques ont publié cette semaine leurs chiffres trimestriels, tous deux supérieurs aux attentes malgré les difficultés.
Parmi les moyennes capitalisations, EFG perdait 1,4%. Le gestionnaire de fortune zurichois a fait le point sur ses volumes après les quatre premiers mois de l'année. La masse sous gestion a certes progressé, mais les entrées nettes d'argent ont stagné.
Bobst (+3,1%) semblait profiter d'un début de couverture par Berenberg, qui prône l'achat du titre.
AMS (-0,7%) cédait du terrain, en l'absence de nouvelles. CFT (pas de cours) et BB Biotech (stable) ont levé le voile sur leur performance trimestrielle.(awp)






 
 

AGEFI



...