Bourse Zurich: entame de semaine sous le signe de la retenue

lundi, 12.06.2017

A l'ouverture, le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 0,43% à 8808,07 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seuls Roche et LafargeHolcim avançaient, tandis que Sonova et Swiss Re faisaient du surplace.

A 09h37, le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 0,43% à 8808,07 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seuls Roche et LafargeHolcim avançaient, tandis que Sonova et Swiss Re faisaient du surplace.

La Bourse suisse se montrait prudente lundi dans les premiers échanges. Le front des nouvelles d'entreprises demeurait relativement dégarni et les détenteurs de capitaux se voient contraints d'orienter leurs investissements en fonction de données conjoncturelles ou d'autres indications géopolitiques.

Seule la production industrielle en Italie et en Inde figure dans le maigre agenda macroéconomique du jour et les regards se tournent déjà vers la prochaine réunion sur deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed), dont les conclusions sont attendues mercredi soir. "S'il n'y a quasiment aucun doute concernant une nouvelle hausse des taux (actée à près de 98%), les commentaires de (la présidence de la Fed) Janet Yellen seront suivis de près", anticipent les économistes de Mirabaud Securities.

Les valeurs technologiques subissaient le contrecoup de l'accès de faiblesse de l'indice dédié à Wall Street en fin de semaine dernière.

A 09h37, le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 0,43% à 8808,07 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,47% à 1396,26 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,49% à 10'046,39 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seuls Roche et LafargeHolcim avançaient, tandis que Sonova et Swiss Re faisaient du surplace.

Le bon de jouissance Roche grappillait 0,1%. Le laboratoire rhénan a décroché une homologation en Suisse pour son nouvel anticancéreux Tecentriq (atezolizumab), en seconde ligne de traitement contre une forme particulière de cancer du poumon. Credit Suisse a biffé le titre de sa liste de préférences, mais conserve sa recommandation d'achat. Les autres poids lourds Novartis et Nestlé abandonnaient respectivement 0,5% et 0,6%.

Les bancaires s'inscrivaient dans la tendance d'ensemble, UBS et Credit Suisse cédant tous deux 0,55%, tandis que Julius Bär lâchait 0,7% sans nouvelle particulière.
Partners Group (-0,9%) a annoncé une volée de remaniements au sein de sa direction générale.

Dufry (-2,1%) héritait de la lanterne rouge provisoire. Lonza (-1,4%) et Givaudan (-1,1%) reculaient aussi sensiblement.

Sur le marché élargi, Basilea (-0,3%) ne parvenait pas à profiter de l'annonce d'un partenariat avec un organisme américain pour le développement d'un traitement expérimental contre le glioblastome.
Temenos (-3,9%) a mis fin de façon anticipée à un programme de rachat d'actions, après avoir rempli les conditions que s'était fixé le développeur de logiciels bancaires.
Ascom (-0,5%) a conclu un partenariat de distribution aux Etats-Unis et Evolva (+0,4%) s'est doté d'un nouveau responsable commercial. (awp)



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...