Bourse Zurich: le SMI accélère modestement à l'ouverture

mardi, 09.01.2018

A 09h28, le SMI progressait de 0,43% à 9581,14 points. Sur les 30 valeurs vedettes, neuf se repliaient et 21 gagnaient du terrain.

A 09h28, le SMI progressait de 0,43% à 9581,14 points. Sur les 30 valeurs vedettes, neuf se repliaient et 21 gagnaient du terrain.

La Bourse suisse a ouvert en légère hausse mardi, reprenant son élan après le repli de la veille. Le SMI contrait la tendance négative de New York, où Wall Street a terminé en ordre dispersé avant la saison des résultats d'entreprises. Cette dernière a déjà débuté en Suisse avec la performance annuelle de Sika.

La macroéconomie devrait également capter l'attention des investisseurs, avec notamment le taux de chômage en novembre dans la zone euro. En Allemagne, la production industrielle a rebondi de 3,4% et l'excédent commercial a enregistré une hausse en novembre. Le déficit commercial de la France s'est par contre encore creusé pendant le même mois.

La Suisse a quant à elle dévoilé les données sur le marché du travail, avec un taux de chômage qui s'est replié de 0,1 point à 3,2% l'année dernière.

La place zurichoise prenait de la vitesse, après des données avant-Bourse maussades. A 09h28, le SMI progressait de 0,43% à 9581,14 points, le SLI engrangeait 0,31% à 1556,95 points et le SPI gagnait 0,34% à 10'982,01 points. Sur les 30 valeurs vedettes, neuf se repliaient et 21 gagnaient du terrain.

Sika (+1,3%) se plaçait en tête de l'indice SLI, après avoir ouvert le bal des résultats annuels. Le groupe zougois a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 6,25 mrd CHF, correspondant à une croissance en monnaies locales (ML) de 8,9%, supérieure aux projections des analystes les plus optimistes.

Les poids lourds Roche (+0,8%), Novartis (+0,7%) et Nestlé (+0,3%) insufflaient une tendance positive. Selon le Financial Times, la société américaine d'investissement Rhône Capital a déposé une offre contraignante pour les activités de confiserie aux Etats-Unis.
Chugai, filiale nippone de Roche, va s'associer à Genentech dans le cadre d'une procédure juridique visant à contrer le lancement d'un biosimilaire du Rituxan (rituximab) en injection au Japon. La plainte vise notamment Sandoz, filiale de Novartis et productrice du biosimilaire.

Novartis a quant à lui lancé deux nouvelles études cliniques comparatives sur Cosentyx.
Des cycliques comme Clariant (+0,6%), Kühne+Nagel (+0,5%), ainsi que les valeurs du luxe Swatch et Richemont (tous les deux +0,5%) accéléraient également. Bernstein et Berenberg ont augmenté les objectifs de cours des deux horlogers.

Givaudan (-0,7%), qui a annoncé lundi des changements à la tête de sa division Arômes, Geberit (-0,4%) et ABB (-0,3%) s'inscrivaient dans le bas du classement. Merrill Lynch et Société Générale ont pourtant augmenté l'objectif de cours du groupe d'ingénierie.
SGS (-0,2%) inversait la tendance positive d'avant-Bourse. Le groupe genevois poursuit ses emplettes et a fait main basse sur l'américain Vanguard Sciences. La société réalise notamment des tests dans les domaines microbiologique, chimique et physique.

Sur le marché élargi, Burckhardt Compression (-0,1%) vise à l'horizon 2022 des recettes annuelles de 700 mio CHF et une marge opérationnelle (Ebit) comprise entre 10% et 15%. Pour 2017, la direction a confirmé ses objectifs de novembre, à savoir des ventes comparables à 2016 et une marge Ebit comprise entre 6% et 9%.

Crealogix (-1,2%) va racheter la totalité de la société catalane Innofis, spécialisée dans les services numériques aux banques et active au Moyen-Orient.
Kuros (-4,3%) et Addex (-3,3%), ainsi que Perfect Holding (+9,3%) et Relief Therapeutics (+4,7%) affichaient des évolutions contrastées.(awp)



 
 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01

Testez notre nouvelle App smartphone




...