Bourse Zurich: gains éphémères en début de séance

lundi, 08.01.2018

A 09h26, le Swiss Market Index (SMI) égarait 0,05% à 9553,08 points. Sur les 30 valeurs vedettes, dix reculaient, 17 avançaient et trois stagnaient.

A 09h26, le Swiss Market Index (SMI) égarait 0,05% à 9553,08 points. Sur les 30 valeurs vedettes, dix reculaient, 17 avançaient et trois stagnaient.

La Bourse suisse a débuté la semaine sur une note tout juste positive, pour rapidement passer dans le rouge. En panne de nouvelles d'entreprises, les détenteurs de capitaux s'appuient sur les rares indications conjoncturelles ou les plus nombreuses estimations d'analystes pour orienter leurs stratégies de placements.

Après une entame d'exercice idéale, les courtiers reprendront contact avec la réalité dès ce lundi, prévient London Capital Group. Les commandes industrielles allemandes se sont repliées de 0,4% en novembre. En Suisse, le renchérissement annuel moyen des prix s'est établi à 0,5% sur l'ensemble de 2017, après -0,4% l'année précédente.

A 09h26, le Swiss Market Index (SMI) égarait 0,05% à 9553,08 points, le Swiss Leader Index (SLI) perdait 0,01% à 1552,63 points et le Swiss Performance Index (SPI) lâchait 0,01% à 10'954,23 points. Sur les 30 valeurs vedettes, dix reculaient, 17 avançaient et trois stagnaient.

Givaudan (-2,0%) héritait de la lanterne rouge provisoire, après avoir fait l'objet d'une dégradation de recommandation par Bernstein, qui prévient que les produits pétrochimiques ne permettront plus de compenser le renchérissement des matières premières.

Les poids lourds peinaient à se montrer défensifs, à l'image notamment de Roche (-0,1%). Le mastodonte pharmaceutique a conclu avec le colosse américain General Electric un partenariat de développement dans le domaine du diagnostic. Son concurrent Novartis prenait 0,2%, sans indication particulière.

Des échos de presse aux Etats-Unis font état d'un intérêt de Hershey ainsi que de Ferrero pour les activités de Nestlé (-0,2%) dans la confiserie outre-Atlantique.
Les grandes banques UBS et Credit Suisse (-0,2% chacune) pesaient aussi la tendance d'ensemble.

Au chapitre du luxe, la porteur Swatch (+0,7%) était courtisée plus que le concurrent Richemont (+0,2%), dont l'objectif de cours a été relevé du bout des lèvres par JPMorgan, qui a confirmé sa note "neutral" pour le titre.

Sur le marché élargi, Forbo (+1,0%) a vu son objectif de cours nettement relevé par UBS, qui confirme sa recommandation d'achat. Depuis le rapport semestriel de l'équipementier de la construction, le prix du pétrole a gonflé de 20%, ce qui pourrait amener l'entreprise à relever ses prix de manière sélective, estime l'analyste en charge de la couverture du titre.

Kuros Biosciences (+3,3%) a renforcé son accord de licence exclusif avec l'américain Checkmate Pharmaceuticals. L'entente, qui concerne notamment l'anticancéreux CYT003, a été étendue à toutes les indications. L'extension devrait permettre à Kuros de recevoir un versement initial, suivi de paiements d'étapes et de commissions.

Le laboratoire biotechnologique Molecular Partners (stable) a levé le voile sur des résultats d'étude de phase II concernant son produit candidat MP0250 dans le traitement du myélome multiple, faisant état de "données initiales prometteuses" en termes d'innocuité et d'efficacité.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...