Un fonds de la Fed pour amoindrir le déficit US

samedi, 10.02.2018

2,5 milliards de dollars seront puisés dans un compte de réserve de la Banque centrale américaine (Fed).

Ce n'est pas la première fois que le Congrès puise dans ce compte de la Banque centrale. (Keystone)

L'accord budgétaire signé vendredi au Congrès américain prévoit de prélever 2,5 milliards de dollars dans un compte de réserve de la Banque centrale américaine (Fed), une institution pourtant indépendante.

Dans l'intention de diminuer un peu l'impact sur le déficit de l'augmentation des dépenses, notamment militaires, les élus ont glissé un amendement de trois lignes dans l'accord conclu vendredi qui leur permet de puiser dans un fonds de réserve de la Fed.

Il y est dit que le fonds de surplus de la Réserve fédérale est désormais limité "à 7,5 milliards de dollars au lieu de 10 milliards".

Ce n'est pas la première fois que le Congrès puise dans ce compte de la Banque centrale destiné à préserver une marge de capital si l'institution devait subir des pertes.

En 2015 déjà, le Congrès avait prélevé plus de 20 milliards de dollars dans ce compte pour financer la construction d'autoroutes.

A l'époque, la présidente Janet Yellen, lors d'une audition au Congrès, s'était élevée contre cette mesure la qualifiant de "mauvais précédent qui empiète sur l'indépendance de la Fed".

Il est par ailleurs de règle que la banque centrale reverse au trésor le total de son bénéfice diminué des frais de fonctionnement et de ce fonds de réserve. Pour l'exercice 2017, elle a ainsi reversé au Trésor 80,2 milliards de dollars.

Vendredi, ce prélèvement inopiné intervient quelques jours après que la Fed a changé de direction avec la prise de fonction de son nouveau président Jerome Powell. Interrogée la Fed n'a pas réagi.

L'accord budgétaire qui vient d'être conclu prolonge le financement de l'Etat fédéral jusqu'en 2019 et augmente les dépenses de plus de 300 milliards de dollars sur deux ans. (awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...