Loi sur les armes: tirs croisés autour de Schengen

mercredi, 27.02.2019

Votations. La perte pour l’économie suisse de 11 milliards de francs, en cas de refus de la nouvelle loi sur les armes, est entourée de beaucoup d’incertitudes.

Maude Bonvin

«L’UE n'aurait aucun intérêt à résilier les accords de Schengen», argue le conseiller national UDC, Jean-Luc Addor. (Keystone)

Selon le Conseil fédéral, refuser la nouvelle loi sur les armes, le 19 mai, entraînera inexorablement la rupture des accords Schengen/Dublin. Pour l’économie suisse, cela générerait une perte sèche estimée à plusieurs milliards. Le bureau de recherche et de conseil Ecoplan la chiffre entre 4,7...






 
 

AGEFI



...