DKSH mise sur les marques asiatiques

vendredi, 13.07.2018

Distribution. Le chiffre d’affaires du groupe zurichois a augmenté de 7,4% à 5,67 milliards au 1er semestre 2018.

Piotr Kaczor

Pour la première fois depuis trois ans, la division Biens de consommation du groupe zurichois DKSH a renoué avec la croissance. Au cours du premier semestre 2018. Dans une interview avec l’Agefi, Stefan P. Butz, le CEO, depuis mars 2017 du groupe zurichois, prestataire chef de file de la distribution et commercialisation des marques clientes en Asie, explique les changements majeurs des habitudes de consommation qui ont présidé au rebond des ventes de la division Biens de consommation. 

Avec l’amélioration du niveau de vie, les consommateurs des pays d’Asie du Sud-Est dans lesquels DKSH déploie son activité se tournent de plus en plus vers les produits des champions locaux qui répondent mieux à leurs goûts dans le domaine alimentaire. Mais la tendance concerne aussi les cosmétiques. Au détriment par conséquent des marques occidentales. D’où le défi que relève DKSH dans ce domaine. 

Dans l’ensemble, les résultats semestriels du groupe zurichois ont répondu aux attentes du marché. Avec un bénéfice semestriel en progression de 4,5% à 97,5 millions de francs et une augmentation du chiffre d’affaires de 7,4% à 5,67 milliards de francs. Alors que le bénéfice d’exploitation EBIT ne s’est que légèrement amélioré en francs. Enfin en un an, les effectifs du groupe se sont quant à eux étoffés de 3,8% pour s’établir à plus de 32.000 personnes.






 
 

AGEFI



...