Donald Trump brouille les cartes

lundi, 09.07.2018

Diplomatie. Pour le président américain«les pires ennemis» de l’Amérique sont parfois ses «soi-disant amis». Cette semaine lui donnera l’occasion de décliner sa surprenante doctrine, au risque d’accroître les tensions avec ses alliés.

Bruxelles, Londres, Helsinki: sommet de l’Otan, escale au Royaume-Uni qui s’annonce houleuse, puis tête-à-tête avec Vladimir Poutine. L’enchaînement est spectaculaire, et à haut risque.

Ce président qui aime choquer pour mieux galvaniser sa base, et qui semble désormais déterminé à pousser...






 
 

AGEFI



...