Les nombreux ponts entre Genève et la Chine

vendredi, 06.07.2018

Témoignages inspirants de deux membres de la délégation économique genevoise sur l’innovation chinoise.

Elsa Floret à Hangzhou

Ivan Meissner, directeur général de Qualimest participe avec une trentaine d’entrepreneurs genevois cette semaine à la délégation économique en Chine, co-organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (présidée par Juan-Carlos Torres); l’Etat de Genève (présidé par Pierre Maudet) et la Chambre économique Suisse-Chine (présidée par Christophe Weber). Qualimatest est actif dans la technologie. Les évolutions actuelles, comme l’intelligence artificielle, vont modifier de manière profonde l’environnement et les attentes des clients. Ivan Meissner, directeur et président de l’OPI, considère que ces changements sont une opportunité pour autant que les bonnes décisions soient prises. Son objectif pour ce voyage était d’avoir une bonne perception de la vision chinoise dans la transformation numérique et de me faire une idée des développements en cours, afin de l’appliquer dans le processus de l’entreprise.

Selon Alexandre Nickbarte-Mayer, directeur du Beau Rivage, la destination Genève doit repenser sa mobilité. Genève s’enlise depuis des années avec une traversée de la rade qui ne voit pas le jour. Plus que le projet, c’est le symbole qu’il faut regarder, la jonction ne se fait pas, les Genevois «sont en rade.» Il cite comme exemple les ponts, entre Shenzhen, Hong Kong et Macao, qui ont dopé cette baie d’un dynamisme incroyable.






 
 

AGEFI


 

 



...