Edmond de Rothschild vise 5 milliards en 2021

mercredi, 20.06.2018

Private equity. Pionnier sur des stratégies de niche, le groupe va lever six nouveaux fonds.

Elsa Floret

Edmond de Rothschild Private Equity, dirigé par Johnny El Hachem, affiche un objectif de collecte de 3 milliards d’euros à 3 ans et va lever six nouveaux fonds. Une centaine de collaborateurs, présents sur 5 continents, gère aujourd’hui 2,3 milliards d’euros. Elle a déjà accompagné 170 entreprises et entrepreneurs à travers le monde et propose aux investisseurs privés et institutionnels 12 stratégies d’investissements de niche (dont 4 stratégies de croissance; 2 stratégies sur les économies frontières et 6 stratégies sur les actifs réels).

En moyenne sur l’ensemble de la gamme, l’objectif de rendement net par an atteint 15% (12% minimum et 20% maximum). 

Sur les 2,3 milliards d’euros, 800 millions proviennent de la banque privée dans son ensemble et le reste des institutionnels, comme les agences de développement, les banques parapubliques et les fonds de pensions ou les compagnies d’assurance.

Selon Johnny El Hachem, face au phénomène de bulle spéculative sur le private equity, la diversification est clé. Une stratégie de niche maintient à l’abri du renchérissement des prix. Il serait erroné de dire que les montants levés sont historiquement record. Ils ont à peine dépassé les niveaux de 2008. En revanche, il est vrai que certains gérants peinent à déployer l’excès de liquidités dont ils disposent. Ce montant disponible - appelé dry powder - atteint 1700 milliards fin 2017.






 
 

AGEFI



...