Richemont traverse une phase favorable

vendredi, 18.05.2018

Luxe. Les résultats annuels sont présentés aujourd’hui. L’action culmine à un sommet, tout proche de 100 francs.

Philippe Rey

Le groupe Richemont présente ses résultats annuels (clôture à fin mars 2018) aujourd’hui. Plusieurs éléments préfiguraient un bon exercice. En particulier l’évolution positive des exportations horlogères au premier trimestre 2018 et les résultats pour les neuf premiers mois. 

Bon an, mal an, Richemont parvient à générer du cash-flow libre (grâce en premier lieu à Cartier qui est en quelque sorte l’équivalent de Louis Vuitton chez LVMH). Celui-ci peut naturellement augmenter de façon substantielle dans une période faste. Il va vraisemblablement continuer à croître dans la durée, bien que son évolution ne soit pas linéaire. Le luxe demeure une excellente industrie pour ses meilleurs acteurs dont fait partie Richemont. Néanmoins,  particulièrement pour l’industrie horlogère, elle n’est pas dépourvue de cyclicité! L’évolution boursière de Compagnie Financière Richemont, de 1988 (date de l’IPO) à aujourd’hui, le montre de façon éloquente. 

L’action a effectivement connu des hauts et des bas autour d’une tendance à long terme haussière vu les caractéristiques économiques de Richemont. Les meilleures occasions d’achat se présentent lors d’une récession ou d’une crise boursière, comme en 1998, 2003, 2008-2009 ou en plein été 2016, c’est-à-dire quand le consensus du marché est pessimiste. Les cycles n’ont pas disparu.






 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-05-18_ven_01




...