«La régulation des tarifs réseau nous pénaliserait»

jeudi, 17.05.2018

Swisscom. La loi actuelle permet d’investir dans des réseaux télécoms performants, affirme Urs Schaeppi à l’Agefi.

Christian Affolter

La révision de la Loi sur les télécommunications signifierait un retour d’une régulation étatique plus forte dans un marché libéralisé. L’interview avec le CEO de Swisscom Urs Schaeppi met en évidence que cela ne restera pas sans impact. Un tarif pour l’utilisation du réseau fixé par l’autorité de surveillance plutôt que par un contrat entre les acteurs sur le marché risque de déboucher sur un barème plus bas. Cela signifie que les investissements dans les réseaux, qui placent aujourd’hui la Suisse particulièrement bien en comparaison avec l’étranger, ne pourraient guère être rentabilisés. Un tel barème créerait une distorsion en faveur de ceux qui n’investissent pas, mais qui utilisent les réseaux d’autres opérateurs. Pourtant, la priorité est de poursuivre les investissements, continuer le déploiement de la fibre optique, maintenir cette dynamique, afin de mettre à disposition les capacités nécessaires aux prochaines innovations technologiques, comme par exemple la réalité virtuelle, le temps réel ou l’industrie 4.0. Les baisses de prix accordées, à performances équivalentes, voire améliorées, montrent d’ailleurs que la concurrence fonctionne sur le marché suisse de la télécommunication.






 
 

AGEFI



...