Renouveau pour la Banque cantonale du Valais

jeudi, 17.05.2018

Pierre-Alain Grichting. Il a été élu à la présidence du conseil d’administration pour succéder à Jean-Daniel Papilloud.

Maude Bonvin

Pierre-Alain Grichting prend les rênes de la Banque cantonale du Valais (BCVs). Il a été élu à la tête du conseil d’administration de l’entreprise. Le Haut-Valaisan succède à Jean-Daniel Papilloud, qui a démissionné en mars pris dans la tempête du scandale lié à Alkopharma. La société pharmaceutique a déposé le bilan en 2013. Elle a depuis été condamnée pour avoir écoulé en Suisse et en France un anticancéreux périmé. L’établissement bancaire valaisan lui avait octroyé un prêt de 85 millions de francs. A noter que le canton du Valais détient 70% du capital-actions de l’institution. Les autorités n’ont, elles, pas attendu pour prendre des mesures.

Pour éviter de potentiels conflits d’intérêts, elles ont interdit les doubles casquettes. Le directeur ne peut ainsi plus endosser la fonction de président du conseil d’administration. Le patron de la banque, Pascal Perruchoud, n’était d’ailleurs pas candidat à la présidence. Proposée par le Conseil d’Etat, la nomination de Pierre-Alain Grichting met fin aux spéculations sur l’éventuelle candidature du PLR au Conseil des Etats en 2019. L’actuel président de la coopérative viti-vinicole, Provins, n’exclut cependant pas de revenir un jour à la politique, même s’il souhaite s’engager à long terme pour l’établissement financier. Sandra Lathion, avocate de formation, intègre aussi le conseil de surveillance de la BCVs.






 
 

AGEFI



...