Marché du travail: tous les voyants sont au vert

mercredi, 09.05.2018

La situation conjoncturelle se répercute sur le taux de chômage, qui a atteint 2,7% en avril, du jamais vu depuis 2012.

Maude Bonvin

Reprise économique mondiale, affaiblissement du franc et pouvoir d’achat en hausse, tous les signaux sont favorables sur le front de l’emploi. A la surprise des analystes, le taux de chômage en Suisse a atteint 2,7% au mois d’avril, en recul de 0,2 point par rapport au mois précédent, soit un niveau proche d’avant la crise financière de 2008. Si un effet saisonnier et comptable peut expliquer ce repli, la bonne conjoncture se répercute désormais sur l’ensemble des salariés, y compris les employés de 50 ans et plus. Ces derniers ont vu leur taux de chômage reculer sous la moyenne nationale à 2,6%. Les jeunes profitent plus largement de la situation avec un taux à 2,2%.

Tous les cantons romands ont profité de la reprise en matière d’emploi. Et tous les secteurs d’activités ont affiché des taux de chômage en baisse. «Le recul est particulièrement marqué dans la construction, même si dans ce domaine l’effet saisonnier est important», souligne Antje Baertschi du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). En comparaison internationale, la Suisse figure en pole position, même si elle reste devancée par le Japon. Elle partage avec ce pays la même politique monétaire accommodante. 






 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-05-09_mer_01




...