Glencore se retire et met en échec une opération de reprise sino-russe

mardi, 08.05.2018

Rosneft. Le chinois CEFC a pâti des spéculations sur la capacité à financer ses acquisitions.

La reprise par CEFC de 14% du géant pétrolier russe Rosneft a capoté après le placement sous enquête de l’énigmatique patron du conglomérat chinois, stoppé net dans son ascension météorique.

Cela devait être une consécration pour CEFC China Energy: le groupe privé, peu connu sur la scène...






 
 

AGEFI



...