PhytoArk innove avec les plantes alpines

mardi, 08.05.2018

PhytoArk transforme herbes et fleurs en lotions, potions et alicaments. Spécialisé dans la valorisation des plantes alpines, le site technologique souffle ses cinq bougies. Unique en Suisse au niveau des PME, le centre de recherche, basé dans la région de Sion- Conthey, accueille une quinzaine de start-up chaque année. Parmi elles, Pharmalp s’est démarquée. La société active dans la phytopharmacie a levé 1,8 million de francs. Les jeunes pousses soutenues par cette institution sont en phase préindustrielle. Pour passer le cap de l’industrialisation, elles devront accroître la superficie de leur culture, ce qui n’est pas si facile, selon Sarah Schneider, cheffe de projet en cosmétologie auprès de PhytoArk. Autre écueil: l’administration peut freiner l’innovation. «Les démarches liées à l’homologation des produits et à l’administration sont souvent longues et coûteuses. Et elles constituent une charge réelle pour les start-up, freinant le retour sur investissement», souligne Sarah Schneider. Très tourné sur les processus d’extraction de plantes, PhytoArk doit mettre quotidiennement à jour ses connaissances sur les technologies qui précisément permettent cette extraction. Il a aussi inventorié une centaine de nouveaux végétaux encore à étudier. Il s’intéresse aussi à la valorisation des déchets agricoles.






 
 

AGEFI



...