Non aux commandes compensatoires

lundi, 07.05.2018

Pilatus. Selon le constructeur aéronautique suisse, l’armée suisse économiserait près d’un milliard de francs si elle renonçait à de telles contreparties.

L’armée suisse pourrait économiser jusqu’à un milliard de francs lors de l’achat de nouveaux avions de combat, si elle renonçait aux commandes compensatoires, affirme le patron de Pilatus, Oskar J. Schwenk. Il dit ne pas être intéressé par de telles contreparties. Pour réaliser une telle...






 
 
agefi_2018-05-07_lun_08




...