Les produits structurés: un gage de sécurité pour son patrimoine!

vendredi, 04.05.2018

Pierre-Yves Breton*

Au cours du premier trimestre 2018, les marchés financiers ont connu une volatilité un peu plus forte et les investisseurs retrouvent une aversion pour le risque.

Dans ce contexte on a plus que jamais une forte distinction entre les investisseurs bulls et les bears. Quand certains considèrent que les niveaux d’entrée deviennent enfin intéressants après de longs mois d’une tendance haussière sur les marchés actions, d’autres recherchent de la sécurité et des solutions de placement les plus conservatrices possibles.

Aujourd’hui, force est de constater que la tendance vers une protection forte du capital l’emporte en ce moment sur les investisseurs agressifs, ces derniers attendant peut-être encore un coup de pouce de la volatilité long terme pour concevoir des instruments plus attractifs encore. Ainsi, côté fournisseurs de produits, on assiste à une demande plus forte, souvent aidée par des taux US plus favorables, pour des instruments à capital garanti, ou avec des mécanismes de protection plus importants.

La résurgence des Floored et Collared Floaters

Cette hausse des taux US a permis ainsi une résurgence des fameux Floored et Collared Floaters, simples instruments quasi obligataires qui paient un coupon flottant, soumis à un rendement minimum souvent égal au taux sans risque. Pour l’investisseur, c’est l’assurance d’un capital garanti à l’échéance, d’un rendement garanti et d’une simili-couverture (simili car imparfaite - une couverture plus optimale serait possible en indexant le coupon au swap de même maturité que le produit financier) en cas de hausse supplémentaire des taux courts.

Toujours parmi les best-sellers, l’attrait venu d’Asie il y a déjà plus de deux années pour les produits à capital garanti en dollars sur des Mutual Funds obligataires US, hedgés en euros, ne se dément pas. Le prix des calls sur ces fonds à faible volatilité, appuyé par la couverture de change sous-jacente, est suffisamment raisonnable que des produits assortis d’une garantie totale du capital à maturité 36 voire 24 mois en dollars sont possibles. Quand en outre, on parle de fonds gérés par de très grandes maisons (PIMCO, Allianz, AXA IM...), on comprend facilement le succès commercial remporté par ces solutions dans un contexte de marché incertain, et de recherche de rendement.

Nous constatons donc actuellement une réelle demande pour des propositions avec garantie en capital, il serait dommageable de ne pas du tout profiter de cette volatilité attendue des marchés actions en 2018. On peut logiquement attendre des points d’entrée et des pics de volatilité, qui permettront aux acteurs capables de prendre du risque en capital via des ventes de put, de rentrer dans des structures au couple risque-rendement optimal. De même, la solution du strike lookback (on fixe comme niveau de référence du sous-jacent du produit non pas son niveau initial, mais le niveau le plus bas observé au cours d’une période donnée) pourrait être, pour les acheteurs les plus patients et aguerris, une très bonne opportunité pour rentrer dans ce genre de structures dans des marchés volatils, au timing incertain.

On le voit, en 2018, les questions du niveau de risque acceptable et du timing d’investissement seront dans toutes les têtes, face aux actions politiques et à leurs conséquences sur l’économie réelle comme sur les marchés financiers.

*Managing Partner HPC Investment Partners






 
 

AGEFI



...