L’Investment Bank de UBS impressionne

mardi, 24.04.2018

Banque. L’unité dirigée par Andrea Orcel constitue la principale bonne surprise des résultats trimestriels.

Piotr Kaczor

Supérieur aux attentes du marché, le bénéfice net de 1,5 milliard de francs, en hausse de 19%, communiqué par UBS, au titre du premier trimestre 2018, s’explique principalement par la très bonne performance de la banque d’investissement. Cette dernière a en effet amélioré son bénéfice avant impôts de 23% en un an, à 589 millions de francs, alors que le consensus des analystes anticipait un recul. Sur la base notamment des chiffres, déjà connus, des banques américaines. Ce qui rend d’autant plus remarquable la performance de UBS Investment Bank, métier dirigé depuis plus de trois ans par Andrea Orcel en tant que Président, auparavant co-CEO. La hausse des revenus de la division, de 10% en un an, a été induite par de fortes progressions dans les activités de conseils, moins gourmandes en fonds propres, alors que les revenus des activités Changes (FX), taux et obligations (FX, Rates and Credit), plus intenses en capital, ont baissé de 11% (-6% en dollars). 

UBS a amélioré ses résultats et indicateurs de performance dans tous ses métiers au premier trimestre 2018. Seul le niveau des actifs sous gestion du groupe s’est inscrit en recul, de moins de 1%, à 3155 milliards de francs. Malgré un afflux d’argent frais de 50 milliards de francs, surtout dans l’asset management. Alors que l’unité de gestion privée globale Global Wealth Management, a plutôt déçu au niveau des marges et des revenus.






 
 

AGEFI




...