Statu quo à Berne sur la protection des données

vendredi, 13.04.2018

Les parlementaires campent sur leur position. La révision de la loi se fera certainement en deux temps.

Leila Ueberschlag

«Je suis toujours favorable à ce que la révision de la Loi sur la protection des données (LPD) se fasse en deux temps», confie Isabelle Moret, conseillère nationale libérale-radicale vaudoise et membre de la Commission des institutions politiques (CPI-N). En plein scandale Facebook, la CPI-N discute, depuis hier, le projet de révision de la LPD. Les travaux prendront fin aujourd’hui et un communiqué sera envoyé dans l’après-midi pour informer sur la décision de la Commission de maintenir, ou non, une révision scindée en deux temps. Alors qu’une lettre ouverte a été envoyée en début de semaine à la CPI-N la pressant d’accélérer la refonte de la loi, la majorité des parlementaires semble camper sur sa position.






 
 

AGEFI



...