De Grisogono mise sur la joaillerie fine

mercredi, 11.04.2018

Luxe. Face à des difficultés financières, la maison genevoise va réduire sa production de haute joaillerie.

C’est la nouvelle qui a fait jaser lundi après-midi. Le joaillier genevois De Grisogono, basé à Plan-les-Ouates, annonçait l’ouverture d’un projet de restructuration de l’entreprise. La société genevoise explique les raisons qui vont provoquer le licenciement de près d’un tiers de ses employés. «C’est un ajustement douloureux mais nécessaire en termes de rentabilité, qui découle d’une sous-performance des ventes de haute joaillerie.» Si autrefois la marque a fait parler d’elle à travers ses acquisitions des plus grands diamants du monde – le dernier en date «4 de Fevereiro», un diamant de 404 carats – aujourd’hui, les revenus et les marges de De Grisogono ne couvrent plus les coûts de l’entreprise.






 
 

AGEFI



...