MyKronoz égratigne les horlogers traditionnels

mardi, 03.04.2018

Genève. La montre hybride ZeTime a levé 8 millions de dollars en moins d'un an grâce au financement participatif.

Sophie Marenne

La montre analogique connectée ZeTime a atteint le statut de produit le plus financé en 2017 sur Kickstarter, et a amassé 8 millions de dollars au total, à travers six portails de crowdfunding. 

Dans une campagne de promotion lancée la semaine dernière, la marque MyKronoz met en scène cette smartwatch et une montre classique. Les objets sont personnifiés par deux jeunes gens que tout oppose: l’un est chic et guindé, l’autre décontracté et actif. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la série de six spots disponibles sur les réseaux sociaux, titille le milieu de l’horlogerie traditionnelle en plein dans les rouages. «Je donne les notifications d’appel et la météo, je monitore le sommeil et l’activité sportive, je gère les musiques. Et toi, que fais-tu?», demande la montre connectée à son comparse. «Eh bien! Je donne l’heure», répond le dandy, outré qu’on exige de lui plus de compétences. «Nous sommes en opposition avec l’attitude qui consiste à ne pas vivre avec son temps et à ignorer les attentes d'une génération ultra connectée et mobile», explique Boris Brault, CEO de MyKronoz. Il est convaincu que réunir le design de l'horlogerie traditionnelle avec les fonctionnalités d'un wearable est la solution pour répondre aux besoins actuels et futurs des consommateurs. «Nous assumons notre position de challenger et la confirmons à travers notre nouvelle campagne digitale.»






 
 

AGEFI



...