Nestlé dépense 55% de sa R&D en Suisse

jeudi, 29.03.2018

Innovations. Le sucre structuré est le dernier exemple d’une nouveauté suisse dans un produit vendu à l’étranger.

Christian Affolter

Le groupe Nestlé débute la vente de produits contenant le sucre structuré développé en grande partie à Lausanne et à Konolfingen au Royaume-Uni et en Irlande. Les dix sites de R&D situés en Suisse (sur une quarantaine répartie sur le monde entier) fournissent toujours une contribution d’autant plus significative que 55% du budget consacré à la recherche est dépensé dans notre pays. 

Le site de Vers-chez-les-Blanc ouvert en 1987 a été le premier centre de recherche de tout le groupe. Si le site de Lausanne est très multidisciplinaire. avec un renforcement dans le domaine de la nutrition à l’EPFL comme au Biopôle, Konolfingen est le centre de compétences dans le domaine des produits à base de lait, tandis qu’Orbe s’est spécialisé dans les systèmes pour boissons et les céréales. L’exemple du sucre structuré, dont les caractéristiques ont déjà été révélées en 2016, montre également qu’un nouvel ingrédient développé marque le début d’un nouveau processus, celui de l’industrialisation. Dans ce cadre-là, la halle pilote de Konolfingen, qui permet de tester des lignes de production, joue un rôle clé pour l’adaptation des sites, qui comprennent 150 usines. Nestlé conserve donc des structures très importantes en Suisse, malgré l’annonce choc de la délocalisation de la recherche sur les chocolats de Broc (un centre ouvert il y a huit ans seulement) à York (UK).






 
 

AGEFI



...