Tecan s’affirme dans la durée et la qualité

jeudi, 15.03.2018

Medtech. Les robustes résultats 2017 masquent des écarts semestriels. Le CEO s’en explique dans un entretien.

Piotr Kaczor

Chef de file mondial de l’automatisation des laboratoires, le groupe zurichois Tecan a présenté mercredi des résultats annuels robustes mais contrastés. Légèrement inférieurs aux attentes s’agissant de l’évolution du chiffre d’affaires et du bénéfice, mais au-dessus de ces attentes au niveau des marges opérationnelles EBIT et EBITDA, nettement rehaussées à respectivement 14,7% et à 19,2%.

Reste que sur le plan semestriel, ces résultats affichent des écarts non négligeables avec les prévisions des analystes. L’évolution de ses deux métiers Life Sciences (clientèle finale des laboratoires) et Partnering (équipements vendus sous les enseignes de groupes de diagnostics) fluctue en effet notablement au gré des projets et surtout de la taille des commandes. Ce qui soulève la question de la taille critique et rend l’exercice des prévisions semestrielles un peu aléatoire pour un groupe coté, avec pourtant un chiffre d’affaires de 550 millions de francs. Etoffé de 150 millions de francs en trois ans, à hauteur des deux tiers sur le plan organique. Soit un rythme annuel de croissance organique de 8%, supérieur à l’essor du marché mondial (3-5%). Dans l’entretien accordé à L’Agefi, David Martyr, le CEO du groupe depuis bientôt six ans, estime pourtant, à juste titre, que Tecan dispose de la taille critique qui le place en posture favorable pour s’adapter aux aléas de la demande.






 
 

AGEFI




...