SWISS met tout en œuvre pour rester à Genève

lundi, 12.03.2018

Sans une profitabilité rapidement retrouvée à Genève, l’option Eurowings serait à nouveau d’actualité

Philippe D. Monnier

«A Genève, si nous devions échouer dans notre tentative de retrouver les chiffres noirs, le groupe Lufthansa pourrait à nouveau considérer l’option Eurowings» lâche Thomas Klühr, le CEO allemand de SWISS dans une grande interview accordée à L’Agefi quelques jours avant sa conférence de presse annuelle. Et de renchérir: «Il est compréhensible que notre société mère garde toutes les possibilités ouvertes. Je suis pourtant confiant que ce scénario ne se réalisera pas.»

Au niveau global, SWISS – qui a transporté en février 1.143.765 passagers, soit une fréquentation en hausse de 0,8% sur un an – fait également face à des défis de taille avec la concurrence des compagnies aériennes à bas coûts et celle des pays émergents. En plus, le développement de l’infrastructure aéroportuaire est considéré comme insuffisant, en particulier à Zurich.

L’ambition du CEO de SWISS Thomas Klühr est de pouvoir justifier ses coûts en offrant un service premium et un fort lien émotionnel avec la Suisse. Et tout cela en tablant au maximum sur la grande taille du groupe Lufthansa pour réaliser des économies d’échelle et d’autres synergies.






 
 

AGEFI




...