L’étau se resserre sur Pierin Vincenz

lundi, 12.03.2018

L’ancien directeur général de Raiffeisen a dégagé une plus-value de 1,7 million de francs dans la vente de Commtrain au groupe Aduno.

Une expertise montre comment l’ancien directeur général de Raiffeisen Pierin Vincenz a profité d’un rachat d’entreprise par l’émetteur de cartes de crédit Aduno qu’il présidait. L’ex-banquier vedette a perçu alors 1,7 million de francs en vendant sa part dans Commtrain à Aduno.

Au...






 
 

AGEFI




...