L’apprentissage est-il toujours efficace?

vendredi, 09.03.2018

Le profil des apprentis ne correspond plus assez aux besoins des entreprises. Comment corriger le tir?

Fathi Derder

Notre sacro-saint apprentissage serait-il grippé? Depuis un mois, L’Agefi a recueilli des témoignages d’entrepreneurs constatant des manquements dans la formation professionnelle. Selon ces entrepreneurs (lire notre dossier en ligne), la formation ne correspond plus suffisamment à leurs besoins, notamment en programmation et en maîtrise des outils informatiques. Un soudeur doit aujourd’hui apprendre à programme une machine à souder, et un charpentier doit maîtriser les outils 3D. Le risque est grand de voir un décalage croissant entre la formation et les besoins de l’employeur. Pour faire court: nous risquons de former des jeunes à des métiers qui n’existent plus. 

Le rythme de révision quinquennal des cursus pour un CFC est pointé du doigt: cinq ans, c’est trop long, constatent les entreprises. Un constat partagé par le Conseil fédéral, qui répondait récemment à une question que nous lui avons posée: «La formation professionnelle doit être flexible et adaptée en permanence pour être à jour, et pour y parvenir, les processus de révision doivent être accélérés et optimisés», admet le Département de l’économie. Reste à savoir comment, et à quel rythme. Faut-il revoir les cursus? Les adapter plus souvent? Devons-nous par exemple renforcer les compétences informatiques dans un CFC? Votre avis nous intéresse, participez à notre enquête en ligne. Les premiers résultats de l’enquête seront publiés lundi. agefi.com






 
 

AGEFI



...