L’heure de vérité pour les hedge funds

jeudi, 08.03.2018

Les stratégies alternatives tentent de faire le tri pour répondre à la demande de sécurité des investisseurs.

Après la démission mardi de Gary Cohn, principal conseiller économique de Donald Trump et ancien numéro deux de Goldman Sachs – consécutive à la décision du président américain de taxer les importations d’acier et d’aluminium – le climat d’incertitudes liés aux craintes d’une politique protectionniste a ouvert la voie à un nouveau regain potentiel de volatilité sur les marchés. 

L’Union européenne a mis hier en garde contre le risque d’une guerre commerciale avec les Etats-Unis et menacé de taxer lourdement certains produits américains emblématiques. Le spectre de cette confrontation s’est renforcé avec l’annonce par la Maison Blanche que les taxes annoncées seront promulguées dans les tout prochains jours.

Des événements qui interviennent dans un environnement économique en pleine maturation avec un réveil possible de l’inflation. Et la combinaison atypique d’une politique monétaire moins accommodante et d’une politique fiscale de nature à stimuler l’économie des Etats-Unis. Le Livre Beige de la Fed a d’ailleurs fait état hier d’une «accélération» des hausses de salaires tandis que les augmentations de prix s’étendent, même si elles restent «modérées».

Dans ce contexte d’instabilité croissant sur les marchés financiers, l’heure de vérité se concrétise pour les stratégies alternatives. Celles-ci tentent de faire le tri pour répondre à la demande de sécurité des investisseurs.






 
 

AGEFI




...