Les taux se trouvent au centre des inquiétudes

vendredi, 02.03.2018

Marchés. Les actions ont enregistré leur troisième séance de baisse consécutive. L’optimisme est-il encore justifié?

Christian Affolter

Les premiers discours du nouveau président de la Fed Jerome Powell ont ravivé les craintes qui avaient déjà conduit au mini-krach de début février. L’un des effets les plus redoutés d’une hausse de taux sur les marchés actions est un mouvement de réallocation des actions vers les obligations. Il faut dès lors se demander quel niveau de rendement des bons du Trésor américain pourrait le déclencher. Les analyses à plus longue échéance montrent en tout cas que même s’il devait franchir la barre de 3%, cela ne serait pas encore suffisant. Le CIO de Deutsche AM Stefan Kreuzkamp estime que ce taux se situe plutôt à 3,5%-4%.  Avant d’atteindre ce niveau, les taux en hausse ont un impact positif sur les actions. Les marchés actions semblent dès lors actuellement vouloir anticiper un scénario qui ne devrait pas se produire de sitôt, même pas avec quatre hausses de taux de la Fed au lieu de trois.

Ce qui pourrait cependant s’avérer plus délicat à gérer, ce sont les intentions de Donald Trump d’imposer de fortes taxes sur les importations d’acier et d’aluminium aux Etats-Unis, au risque de provoquer une guerre commerciale mondiale. Les réactions ont été immédiates, tant en Chine qu’au sein de l’UE. Et à Wall Street, qui a clôturé sur un recul de 1,72%.






 
 

AGEFI




...