GAM bien positionné pour surperformer

vendredi, 02.03.2018

Asset management. Au terme d’un exercice 2017 marqué par des afflux nets de clients à nouveau positifs.

Piotr Kaczor

L’exercice 2017 a été marqué pour le gérant d’actifs alternatif zurichois GAM par des afflux nets de capitaux à nouveau positifs. Conséquence notamment de l’effort continu déployé sur la performance des investissements. Les résultats annuels communiqués jeudi sont même ressortis légèrement supérieurs aux dernières attentes du marché, compte tenu notamment de commissions de surperformance plus étoffées elles aussi qu’attendu. Des commissions de surperformance généralement difficilement prévisibles. Dans l’entretien accordé à cette occasion à L’Agefi, Alexander Friedman, le CEO du groupe GAM, indique clairement que l’un de ses objectifs principaux au sein du groupe est de le rendre moins dépendant de ces commissions de performance: «une ample portion de revenus induits par les commissions de gestion est nettement préférable».

Avec une base d’actifs plus élevée que jamais (près de 159 milliards de francs) au début de l’année et une structure de coûts maîtrisée, Le CEO anticipe une amélioration de la profitabilité du groupe cette année. D’autant que 2018 devrait receler davantage d’opportunités de surperformer pour un gérant actif tel que GAM. Si l’exercice 2017 s’est soldé par un bénéfice net comptable IFRS en recul de 8% à 123,2 millions de francs, c’est que l’année 2016 avait bénéficié d’un crédit d’impôts de près de 28 millions de francs.






 
 

AGEFI




...