L’Italie et l’Allemagne n’effraient pas les marchés

jeudi, 01.03.2018

Obligataire. La combinaison d’échéances politiques cruciales dans ces deux Etats pourrait créer de la volatilité.

François Raynaud, gérant Allocation d’actifs & Dettes souveraines chez Edmond de Rothschild Asset Management

Les marchés font preuve d’un excès de confiance dans un environnement économique favorable. Ils semblent peu se soucier du risque politique en Italie et en Allemagne. Depuis le début de l’année, les spreads à 10 ans de la dette italienne versus allemande se sont resserrés de 30 points de base....






 
 

AGEFI




...