La BCGE est plus diversifiée que ses pairs

mercredi, 28.02.2018

Place financière. La Banque cantonale de Genève clôt son exercice annuel sur une croissance de 16%.

Elsa Floret

La BCGE a publié hier des résultats 2017 en nette hausse. Son résultat opérationnel atteint le niveau record de 128,3 millions de francs et son bénéfice net est en hausse à 81,6 millions de francs. Les hypothèques ne constituent aujourd’hui que moins de la moitié du bilan, car elle est plus diversifiée que ses pairs dans les prêts aux entreprises (y compris trade finance & corporate banking). La BCGE est donc «moins exposée» à cette classe de risques. 

La forte progression est soutenue par toutes les sources de revenus, en particulier par les activités internationales. C’est précisément cette dimension internationale de la BCGE, qui lui permet la diminution des risques. Son profil diversifié lui permet d’engranger des revenus d’intérêt en euros et en dollars et d’échapper ainsi à la fatalité des binômes «prêt hypothécaires en francs suisses versus épargne.» La banque souhaite disposer d’une base de dépôts la plus large et la plus diversifiée possible. Des levées de devises (euros, dollars et yuans) sont nécessaires pour financer confortablement ses activités commerciales internationales. Certes, ses ratios financiers (cost-income, rendement sur fonds propres) demeurent moins bons que ceux d’autres banques cantonales, mais ils reflètent l’effort d’investissement et de préparation de l’avenir. de la banque genevoise. 

Interview de Blaise Goetschin, CEO de la BCGE, hier, en marge de la conférence de presse.






 
 

AGEFI




...