Les élections ne sont pas la véritable source d’incertitude en Italie

mercredi, 28.02.2018

Le futur gouvernement ne sera pas en mesure de traiter les faiblesses structurelles du pays.

Gianni Pugliese, Mirabaud & Cie

Le résultat des élections du 4 mars ne devrait pas entraîner des fluctuations majeures sur les obligations italiennes. En effet, plusieurs facteurs ont réduit les risques potentiels de remise en question de l’adhésion à la zone euro. Parmi eux, la nouvelle loi électorale qui favorise les...






 
 

AGEFI




...